Les Fabuleux Anonymes de Cornwall SDG : le choix d’Amanda

On a le choix a créé Les Fabuleux Anonymes de Cornwall SDG. Parce que tout le monde a une histoire et que nous sommes curieux de mettre en lumière les belles âmes de notre région. Nous te parlons aujourd’hui du choix d’Amanda, celui de la gentillesse. Une valeur dénaturée dans nos sociétés compétitives et individualistes qui procure pourtant à ceux qui la possèdent une abondance précieuse.

Choisir de rencontrer des inconnus : pourquoi ?

Il existe des gens qui sont au centre de l’attention et certains nous laissent parfois sceptiques. Nous nous sommes lancé le défi de prendre un contrepied et de partir à la recherche de Fabuleux Anonymes. Nous sommes persuadés que beaucoup de discrets ont énormément à nous apporter.

Évidemment, comme souvent, nous ne choisissions pas la facilité. Comment approcher quelqu’un de « caché ». Notre première mission a été de convaincre Amanda Burger de nous rencontrer. Nous avons un peu triché, Amanda n’est pas vraiment inconnue. Fondateurs de l’organisme de charité A Bunch of People Arts and Events, avec son mari Patrick, ils sont tout de même des figures locales.

Nous avons découvert Amanda dans une vidéo qu’elle avait partagée sur Facebook. Elle crevait l’écran par son charme et son naturel. Nous avons su que c’était une personne à connaitre. 

L’art et l’humanité pour embellir la vie des aînés et des autres à Cornwall SDG

Au départ un peu étonnée que nous la contactions, Amanda nous a tout de suite expliqué ses réticences. Elle ne comprenait pas pourquoi nous voulions lui consacrer un film. Elle était très flattée, mais ne savait pas si elle avait « assez d’égo pour ça ». De mon point de vue, c’est logique. Les gens qui contribuent vraiment à rendre le monde meilleur n’en ont pas toujours conscience.

Lundi, 11h, nous arrivons à Lunenburg. Le long de la grande allée qui nous mène chez Amanda, nous rencontrons un chien au corps abîmé. Nous apprendrons qu’il s’agit de l’adorable Lady, issue d’un refuge et qui a trouvé une deuxième vie auprès de Patrick et Amanda.

Sur le pas de sa porte, notre Fabuleuse Anonyme nous serre dans ses bras. Ça nous surprend un peu, mais c’est sincère. Nous nous sentons les bienvenus et très vite, nous avons l’impression de connaitre notre hôte depuis longtemps. Avec elle, ça se passe sans chichis.

Pour A Bunch of people Arts and Events, c’est pareil. Il s’agit du rassemblement de camarades qui viennent là juste pour le plaisir, sans pression de performance. C’est ce qu’Amanda souhaitait et pour avoir assisté à un de ces évènements, je peux dire que c’est réussi. C’est encore plus appréciable quand on sait que l’organisation lève des fonds pour des œuvres de charité.

Amanda me mentionne également l’isolement qui est le lot des personnes retraitées « Peu importe, combien d’amis tu as, peu importe l’expérience que tu as… ». Elle a cherché à contrer ce phénomène qui nous pend tous au nez. Nous voulions lui parler de son art, et du bonheur. Nous avons aussi échangé sur son passé et sa résilience.

Se relever pour devenir plus forte et sans regret

Amanda a vaincu le trauma sous différentes formes. Nous comprenons mieux pourquoi elle est si spéciale. Comme souvent, la discussion s’engage avec facilité et nous allons sur des terrains porteurs de leçons de vie qui nous confirment ce que nous pensons.

À 60 ans, je lui demande si elle a des regrets et même si elle a traversé des choses difficiles, elle n’en a aucun. Elle a fait de ses faiblesses une puissance qui l’accompagne aujourd’hui, car comme dirait l’adage : « Ce qui ne nous tue pas… »

Amanda parle d’abondance, d’amitié et de l’importance de s’entourer de personnes « qui sont heureuses pour vous quand vous faites ce que vous aimez ». La résilience lui permet aussi cette abondance, je la sens en paix. Il est plus facile de donner aux autres lorsqu’on est connecté à soi-même.

Beaucoup de gens n'aiment pas le changement, j'adore le changement. Si je n'aime pas mon environnement, je change, tout simplement.

Arbre décoré d'Amanda Fabuleuse Anonyme

Choisir sa communauté, s’y établir et rayonner.

À son arrivée dans la région de Cornwall SDG, il lui a fallu du temps pour retrouver un sens d’appartenance. Elle a essayé beaucoup d’activités différentes dans le but de s’intégrer. Et c’est pendant la pandémie qu’elle s’est mise à la peinture.

Bien sûr, elle vend ses toiles, mais ce qu’elle apprécie, c’est de pouvoir exercer son art sans avoir l’ambition d’être reconnue comme elle l’avait à Montréal. Le quotidien dans ce qu’elle qualifie de « God counties » lui semble plus doux pour cette raison.

Amanda possède aussi cette caractéristique d’adorer le changement. « Beaucoup de gens n’aiment pas le changement, j’adore le changement. Si je n’aime pas mon environnement, je change, tout simplement. » Je la comprends, je suis comme elle et je pense que ça confère une grande liberté.

Je suis touchée quand elle évoque la gentillesse comme qualité principale à une vie heureuse. Elle hésite, me précise qu’elle a failli me parler d’amour, mais que « l’on peut aimer sans être gentil ». Je crois qu’elle a raison. J’ai lu que la gentillesse était « la noblesse de l’intelligence », c’est pour ça que je trouve que c’est une personne brillante, en plus d’être lumineuse.

Elle termine l’entrevue en nous disant, tout naturellement : « J’espère que nous allons devenir amis ». Je sais que nous le sommes déjà. Amanda fait partie de ces Fabuleux Anonymes qui rendent Cornwall SDG si spéciale au cœur de On a le choix.

Merci pour ça, Amanda Burger.

Pour rencontrer une Fabuleuse Anonyme,

Clique ⬇️

Facebook
X
LinkedIn
Email

1 réflexion sur “Les Fabuleux Anonymes de Cornwall SDG : le choix d’Amanda”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Presque terminé ! 75%

Voir les choses en grand !

Allez voir au delà de vos limites, pour élargir votre horizon.

et découvrez 5 conseils précieux pour vous rapprocher de votre vie idéale

Vidéo
download pdf, pdf